• Reunion

Communiqués de presse

L’AJEFO FÉLICITE L’HONORABLE GABRIELLE ST-HILAIRE POUR SA NOMINATION À LA COUR CANADIENNE DE L’IMPÔT

Ottawa, le 12 décembre 2018 – L’Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO) se réjouit de la nomination de la juge Gabrielle St-Hilaire à la Cour canadienne de l’impôt.

Après une carrière dans l’enseignement des mathématiques et de la chimie au Manitoba, la juge Gabrielle St-Hilaire quitte Winnipeg en 1987 pour aller étudier à l'Université d'Ottawa où elle obtient un baccalauréat en droit et une maîtrise en administration des affaires. Après avoir terminé ses études en droit, la juge St-Hilaire a travaillé comme auxiliaire juridique auprès des juges de la Cour canadienne de l'impôt.

En 1991, la juge St-Hilaire entreprend une carrière à titre de professeure, puis de vice-doyenne au Programme de common law en français de la Faculté de droit de l'Université d'Ottawa. Elle y a enseigné le droit fiscal et le droit des sociétés pendant plus de vingt-six ans et s'est vue décerner des prix d'excellence pour son enseignement. De 2001 à 2003, la juge St-Hilaire a pris congé de l'Université afin de travailler comme conseillère juridique au Contentieux des affaires fiscales au ministère de la Justice du Canada. Elle a également été membre à temps partiel pendant une dizaine d'années de la Commission d'appel et de révision des professions de la santé et de la Commission d'appel et de révision des services de la santé, deux tribunaux administratifs ontariens.

Préoccupée par les questions d'accès à la justice, la juge St-Hilaire a co-supervisé des étudiants et étudiantes qui participaient à un projet du Réseau national pro bono en prêtant leur assistance à des contribuables autoreprésentés dans le cadre d'appels interjetés à la Cour canadienne de l'impôt. Elle a également été bénévole et superviseure d'étudiants chargés de remplir les déclarations de revenus et de prestations pour des contribuables à revenu modeste auprès du Programme communautaire des bénévoles en matière d'impôt. La juge St-Hilaire a aussi été trésorière du conseil d'administration de la Canadian Journal of Women and the Law, fiduciaire du Fonds de charité pour la recherche et l'éducation de l'Association nationale Femmes et droit, de même que membre du conseil d'administration de l'Association des juristes d'expression française de l'Ontario.

Au nom de tous ses membres, l’AJEFO offre ses plus sincères félicitations à la juge Gabrielle St-Hilaire. La nomination de juges bilingues constitue une action essentielle afin d’assurer l’accès équitable à la justice dans les deux langues officielles.

L’AJEFO est un organisme à but non lucratif qui fait la promotion de l’accès à la justice en français en Ontario.

 

- 30 -

Renseignements :

Mme Mathilde Hountchégnon
Gestionnaire des communications
Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO)
mhountchegnon@ajefo.ca

Imprimer Courriel